Les termes THC et cannabidiol ou CBD se mélangent à propos du cannabis. Toutefois, le deuxième apporte des améliorations sur la santé et s’emploie en médecine. Parmi les deux substances actives reconnues du cannabis, le CBD, est le plus passionnant pour les patients, puisqu’ils l’utilisent pour soulager les douleurs, les angoisses, les inflammations, les symptômes de maladie.    

 La définition du CBD dans la thérapie médicale

Le CBD est une molécule appartenant à la famille des cannabinoïdes. Comme les THC, il s’agit d’une substance active du plant de chanvre, un extrait de la résine de cannabis. Il existe en petites quantités, compris entre 0,6% et 1% que les THC de 12 à 25% ; ce résultat vient de la variété des productions de ces dernières années. Notez que les THC sont plus recherchés grâce à sa sensation agréable; leurs graines de cannabis renferment des degrés importants.

 Actuellement, les vertus médicales du cannabis captent beaucoup d’attention, puisque les diverses productions comptent d’énormes quantités de CBD. Ainsi, il est facile d’obtenir des graines de cannabis thérapeutique, avec plus de 6% de CBD. Une concentration de 1 % suffit aux patients, néanmoins, le CBD français reste très efficace. Apparue en 1963, le CBD influence la mode en 2018. Après un certain mois, dix boutiques vendant des produits dérivés s’installent sur le territoire français. Cela a accentué la faiblesse de la loi, concernant la légalisation des produits avec une quantité minime de THC, mais concentré en cannabidiol.   

La réaction du CBD sur l’organisme

Dans l’organisme, le CBD prend la place d’un catalyseur. Il améliore la réaction naturelle à la douleur, en plus des angoisses et de l’anxiété. Le CBD ne supprime pas la douleur ainsi que l’anxiété, mais il s’exerce sur le système nerveux pour diminuer l’effet de ces derniers. Cela fait, la substance transfère des signaux, à l’organisme de ne pas se préoccuper et de faire son travail. Cette substance est utile, parce qu’elle renforce les immunités du système nerveux. 

Si les cannabinoïdes produisent une sensation, de son côté, le corps humain détient des récepteurs adéquats et il produit une THC, de concentration limitée. Il s’agit des récepteurs CB1 existant dans le cerveau et le système nerveux central ; le CB2 posé à l’intérieur des organes périphériques, puis des cellules associées au fonctionnement du système immunitaire. De ce fait, les récepteurs stabilisent les molécules de THC et de CBD, de manière indirecte. Ce dernier intervient avec les autres récepteurs de l’organisme, en effet, il durcit ses propriétés médicales.

 Les différents avantages du CBD

Les effets positifs du CBD sont multiples, et découverts il y a une quinzaine d’années. Il devance les autres cannabinoïdes, pour la lutte contre les douleurs ; les inflammations ; les nausées ; les crises d’angoisse ; l’anxiété ; les maladies mentales comme la schizophrénie ; la Fibromyalgie; les maladies du cœur; l’épilepsie; l’arthrose rhumatoïde; le diabète; le cancer; l’alcoolisme. Souvent, la liste est longue et peut se prolonger. 

Sachez que le CBD résiste aux douleurs musculaires et neuropathiques. Des symptômes difficiles à adoucir avec les traitements classiques. De par sa conception, le cannabidiol peut diminuer les douleurs du cerveau et rétablir la qualité de vie des patients souffrant de fibromyalgie. Pour rappel, l’étude du CBD sans les substances actives du cannabis, est une nouvelle découverte. De plus, la recherche médicale continue. Elle garde à l’esprit que le but du CBD sur le traitement des malades débouche vers des nouveaux remèdes, tout comme l’invention des antibiotiques. Pour information, quelques études prouvent que les molécules de THC et CBD réagissent aux rhumatismes, diminuent les nécroses qui provoquent un infarctus, affrontent minutieusement les cellules cancéreuses, même si elles sont divisées.