Actualité en France sur la consommation de CBD médical

CBD

Publié le : 02 avril 20226 mins de lecture

Depuis plusieurs mois, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) mène l’expérimentation du CBD médical en France. L’étude se poursuivra jusqu’au 26 mars 2023. L’agence doit désormais déterminer les spécifications attendues des médicaments à base de cannabis qui seront fabriqués par la filière française.

L’utilisation médicale du CBD !

Classé dans la famille des cannabinoïdes, le CBD médical est une substance active issue de la plante de chanvre. Il présente de nombreux avantages pour la santé. Le CBD en France soulage le stress, l’anxiété et l’angoisse. Pour être légal sur le territoire français, le CBD doit avoir un taux de THC inférieur à 0,2%. Notez toutefois que seules les graines et les tiges sont autorisées à être consommées en France. Les fleurs de CBD sont interdites. Consultez un blog cbd pour constater qu’il est effectivement possible de contrôler la concentration en CBD de la plante de chanvre. L’enjeu est de fabriquer des produits à base de cannabis thérapeutique qui permettront aux patients de bénéficier de la molécule. N’hésitez pas à consulter cette page pour plus d’informations.

Parmi les nombreux médicaments à base de CBD, il y a le Sativex. Celui-ci offre un meilleur équilibre entre CBD et THC. Le cannabis médical désigne notamment les formules riches en huile ou en tisane de CBD. Il est utilisé presque partout dans le monde même si certains pays évitent encore de rappeler les principaux bienfaits de cet élément pour l’organisme. En France, la vente de CBD est autorisée, mais il est interdit de présenter le produit comme un médicament. Celui-ci est considéré comme un complément alimentaire. Les produits vendus doivent provenir de plantes de chanvre de synthèse, avoir une teneur en THC inférieure à 0,2% et être riches en cannabidiol.

Les effets du CBD sur l’organisme !

D’après l’information cbd, le cannabis thérapeutique est différent de la substance consommée pour ses effets psychoactifs. La plante contient plusieurs composés chimiques naturels. L’interaction des cannabinoïdes avec les récepteurs de l’organisme produit certains effets. Le cannabidiol et le THC sont ceux qui retiennent le plus l’attention. Le CBD est celui qui est à l’origine de la notion de cannabis thérapeutique. Il a été au cœur de plusieurs débats ces dernières années.

La science s’intéresse davantage aux pouvoirs de la molécule et à ses bienfaits pour l’organisme. Malgré le manque de démonstration rigoureuse sur l’action positive du cannabidiol, la substance a déjà fait l’objet de plusieurs essais et études. Le CBD s’est révélé efficace pour lutter contre les troubles du sommeil, l’anxiété, la dépression et le stress. Il soulage les douleurs chroniques, notamment les douleurs neuropathiques. Le CBD médical est un excellent remède contre les contractions musculaires douloureuses, comme celles causées par la sclérose en plaques. Il soulage les troubles neurologiques, notamment l’épilepsie. Il atténue les maladies dégénératives et les difficultés liées à certains cancers. Sachez toutefois que le cannabis thérapeutique ne guérit pas. Il ne peut que soulager les symptômes, notamment les douleurs chroniques. Sa consommation réduit les risques liés à la prise de médicaments. Le CBD médical ne crée pas de dépendance et n’a pas d’effets secondaires.

Le nouvel arrêté sur le CBD en France !

Après la décision de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) sur lla cbd actualité, la loi française sur la culture, l’importation et l’utilisation du chanvre a été révisée. Celle-ci s’inscrit dans le cadre du décret du 30 décembre 2021. Ce dernier stipule un haut niveau de protection des consommateurs. Il maintient la stratégie de lutte contre le trafic de drogue adoptée depuis 2019. Le règlement permet à la fois la croissance sécurisée de nouvelles activités économiques liées à la culture, la production et la vente d’extraits de chanvre. En novembre 2020, la CJUE rend son arrêt dans l’affaire Kanavape. Celui-ci concerne la conformité au droit de l’UE du décret du 22 août 1990. Ce dernier limite la culture, l’importation et l’utilisation du chanvre aux graines et aux fibres de la plante. Cette approche permet aux autorités françaises de prendre les mesures nécessaires en matière de travail interministériel. Celui-ci implique l’ensemble des ministères concernés pour modifier la loi française tout en mettant en avant le cahier des charges de la CJUE. En juillet 2021, un projet de nouvelle ordonnance a été rapporté à la Commission européenne. Cette dernière a lancé de simples observations. Cette perspective est envisagée pour les projets de textes qui semblent conformes à la réglementation européenne, mais qui nécessitent des explications d’interprétation.

L’enjeu de la loi sur le CBD médical en France !

La mise en place d’une législation générale sur le CBD vise à développer de manière sécurisée la filière agricole du chanvre en France. Cela va de pair avec les activités économiques concernant la production d’extraits de chanvre et la vente de produits finis tout en protégeant l’intérêt des consommateurs. Le décret stipule l’extension de la culture et de l’utilisation du chanvre sous certaines conditions, et ce pour toutes les parties de la plante. Ces conditions restent applicables pour les exportations et les importations. Pour la culture, le chanvre doit avoir une teneur en THC inférieure à 0,3%.

Plan du site