Le réseau téléphonique commuté abrégé de RTC est un réseau téléphonique classique. Le mot commuté vient du fait que la communication s’effectue grâce à des interrupteurs automatiques, c’est-à-dire un dispositif qui assure une liaison provisoire entre deux individus. Pour certaines personnes, le réseau RTC est une technologie complètement inconnue. Or, cette dernière est utile pour les réseaux téléphoniques fixes. Dans quelques années, cela va bientôt prendre fin. Que signifie l’arrêt de cette technologie pour les individus dans la vie quotidienne ? La fin de la ligne RTC affectera-t-elle l’avenir de bon nombre d’entreprises ? Comment fonctionne ce réseau ?

Réseau Téléphonique Commuté : c’est quoi au juste ?

Le RTC fait littéralement référence à réseau téléphonique commuté. En fait, il s’agit du réseau téléphonique fixe établi de longue date en France. Il s’agit particulièrement de raccorder un téléphone fixe à une prise téléphonique fixé sur un  mur, la fameuse prise de type T. Parfois, un acronyme différent est employé pour désigner “réseau téléphonique commuté”. Celui-ci est aussi quelquefois connu sous le nom de PSTN. Cet acronyme en anglais signifie donc réseau téléphonique public commuté. C’est la traduction littérale du mot RTC si l’on ajoute uniquement le terme « réseau public ».

Ce réseau RTC ne doit pas être confondu avec le fil de cuivre local. Le cuivre est essentiellement un réseau physique qui prend en charge la téléphonie PSTN et d’autres technologies. Bon nombre de foyers ont accès à une connexion Internet ADSL principalement via le réseau cuivre. Par conséquent, le cuivre alimente le web et le téléphone, et parfois même la TV via Internet.

Ce réseau RTC est également voué à disparaître. En effet, les réseaux fixes RTC deviennent beaucoup plus difficiles à maintenir. Ils sont aussi de moins en moins utilisés par les Français. Il en serait ainsi parce que dès qu’un Français déménage, son nouveau domicile doit utiliser la technologie de téléphonie VoIP, et est alors censé servir d’une box Internet.

Réseau Téléphonique Commuté : comment ça fonctionne ?

Le terme téléphone RTC désigne les téléphones fixes qui utilisent la technologie analogique. Ce genre de technologie s’est traditionnellement opposé à la technologie dite « numérique ». Le téléphone analogique symbolise le modèle classique du téléphone fixe français. Son fonctionnement repose surtout sur des dispositifs électrifiés. Lorsqu’un individu décroche un téléphone analogique, il vibre. Celui-ci est converti en courant électrique qui atteint le récepteur sous forme de son.

Le terme « commuté » est en outre interprété comme la transmission téléphonique entre deux haut-parleurs ne peut être réalisée que par un dispositif dénommé « commutation automatique ». Celui-ci permet à deux individus de communiquer en bout de ligne. Ensuite, le réseau téléphonique commuté passe par le commutateur. C’est lui qui redirige la connexion d’une station à une autre de votre réseau. Avec ce type d’appel, seuls deux utilisateurs peuvent appeler en même temps.

Les téléphones utilisant la technologie analogique sont donc différents de ceux utilisant la technologie dite « numérique ». Les réseaux Internet sont en effet utilisés par celle-ci pour sécuriser la téléphonie fixe. Dans ce cas, on fait allusion au téléphonie VoIP.

Avec la VoIP ou « téléphonie IP », le son est transmis par les données numériques, mais pas par l’électricité. Les consommateurs se servent d’Internet pour passer des appels. C’est surtout l’un des principaux services des cabines téléphoniques Internet. Les réseaux téléphoniques numériques sont également considérés comme de meilleure qualité. Il vous permet également de répondre à quelques appels en même temps.

Pourquoi est-ce la fin du réseau téléphonique commuté ?

Le réseau téléphonique commuté est un réseau fixe historique et, en raison de certaines limitations, il est rapidement devenu obsolète avec l’avènement d’Internet et des échanges de données de masse.

En effet, son débit nominal est de 56kb/s, jusqu’à un maximum théorique de 120kb/s, ce qui est très faible. Alors qu’à la fin des années 90 on pouvait surfer sur Internet à une telle vitesse.

Ainsi, la démocratisation d’Internet a accéléré le vieillissement du réseau RTC. Du fait du déclin de l’écosystème industriel, de sa faible évolutivité, de sa redondance, le coût de fonctionnement de ce réseau est devenu trop onéreux. Par conséquent, l’arrêt du RTC est inévitable.

Comment l’arrêt du RTC affectera-il votre entreprise ?

Si votre système téléphonique professionnel utilise constamment le RNIS (Numeris) ou le réseau téléphonique commuté, vous devez passer à la voix sur IP. C’est une façon d’augmenter l’efficacité et la flexibilité de votre entreprise, car la VoIP donne accès à de multiples fonctionnalités innovantes.

Avec le logiciel du téléphone, vous pouvez passer des appels directement depuis votre ordinateur, accéder aisément aux salles de conférence et même utiliser la fonction de visioconférence… le tout via une simple connexion Internet. A titre d’information, le réseau ip est devenu en ce moment une référence. Il apporte quelques atouts envers les réseaux existants.

Les télécommunications françaises se redressent depuis 2018 et l’effondrement des lignes RTC a été le premier pas important vers un nouveau domaine de service Internet.