L’infection urinaire est une maladie qui touche d’innombrables femmes dans le monde. Pour la traiter, nombreux traitements naturels et médicaments prescrits par les cliniciens existent. Découvrez quelle solution adopter en cas d’infection urinaire à répétition.

Qu’est-ce que l’infection urinaire ?

L’infection urinaire ou cystite est une infection des voies urinaires localisée dans la vessie. Dans 90 % des cas, cela est dû à un type de bactérie nommée « Escherichia coli », mais d’autres microorganismes ou bactéries peuvent en être la cause. On parle de cystite aiguë, car elle guérira rapidement avec un traitement. Ce type d’infection urinaire survient lorsque la bactérie Escherichia coli, naturellement présent dans le tube digestif (côlon, rectum) s’infiltre dans l’urètre, puis remonte jusqu’à la vessie et se multiplie. La courte longueur de l’urètre féminin explique pourquoi sa cystite est plus fréquente que chez les hommes. Une femme sur deux, aura une infection urinaire à répétition au cours de sa vie. Environ 02 pics de fréquence ont été observés : au début de l’activité sexuelle et après la ménopause. Chez certaines personnes fragiles, l’infection urinaire à répétition peut être plus grave. Des complications peuvent survenir. C’est pourquoi dans les situations à risque, des traitements plus complexes sont initiés et adaptés à chaque situation.

Quels traitements suivre si les infections urinaires se répètent régulièrement ?

Se débarrasser totalement des infections urinaires semble encore être une confirmation prétentieuse jusque-là. Moins menaçante, mais gênante, l’infection urinaire reste une maladie non entièrement curable. Néanmoins, les chercheurs n’arrêtent pas d’inventer toutes sortes d’essais cliniques pour aider les malheureuses atteintes de cette maladie. En temps normal, les antibiotiques traitant l’infection urinaire doivent être pris en six ou douze mois pour arrêter l’infection. Les antibiotiques les plus couramment utilisés sont la nitrofurantoïne et le Cotrimoxazole. Ces molécules sont à utiliser pendant les premières infections et ce sont encore les mêmes en cas de persistance répétitive de l’infection. En cas de réapparition de l’infection après un rapport sexuel, l’antibioprophylaxie postcoïtale est l’antibiotique le plus prescrit par les médecins. La prise de ces antibioprophylaxies ne doit pas dépasser d’un comprimé à chaque soirée avant le coucher. Cependant, il faut noter que ces médicaments entraînent parfois des effets secondaires comme une candidose buccale ou vaginale, des nausées et des éruptions dermiques. Ils peuvent même déclencher l’apparition de bactéries résistantes. Le mieux c’est de consulter un médecin traitant. Les consignes et l’avis d’un médecin vous seront plus judicieux. Les médecins peuvent même fournir d’autres ordonnances médicales en cas de répétition fréquente des récidives. C’est pourquoi il faut aller voir précipitamment un médecin en cas d’infection urinaire à répétition. Même si c’est une maladie moins dangereuse, il faut être vigilante afin d’éviter toutes autres incidences.

Traitements naturels et hygiéno-diététiques pour faire face à la répétition de l’infection urinaire

Des traitements naturels existent bel et bien pour soigner l’infection urinaire à répétition. Malheureusement, comme les antibiotiques, ces traitements ne font pas disparaître éternellement la maladie. Par contre, ils aident les patientes à mieux gérer la situation lors de sa réapparition. Ces traitements sont généralement à base de plantes naturelles comme les bourgeons d’airelles, l’argile verte de cataplasme, le mix plantes et les massages avec de l’huile essentielle. L’avantage avec le traitement naturel demeure dans le fait qu’il est sans risque d’effet secondaire. D’autre part, il faut suivre des règles d’hygiéno-diététique pour minimiser les effets de l’infection urinaire. Pour les femmes et les jeunes filles qui sont atteintes de cystites : elles doivent boire beaucoup d’eau et se laver le vagin au savon simple après avoir été aux toilettes. Pourquoi est-il fortement conseillé de boire plus d’eau ? La réponse est simple : plus vous buvez, plus vous urinez. Par conséquent, il y aura un rinçage assidu de la vessie et de l’urètre grâce à la quantité abondante d’urines qui sortira. 

Quelques astuces à suivre pour le traitement d’une infection urinaire

Les jus de canneberge fournissent également des bienfaits pour une infection urinaire traitement. Il est également essentiel de ne pas se retenir en cas d’envie d’uriner Quand votre vessie est pleine, il faut la vider. Il faut aussi éviter le plus possible d’être constipée. La constipation entraîne une conséquence défavorable pour une personne atteinte d’une infection urinaire à répétition. Concernant le lavage avec du savon simple, cette solution est bien adéquate en cas d’infection urinaire. Les savons antiseptiques génèrent parfois des intolérances et entraînent même une modification de flore vaginale. En effet, à chaque fois que vous vous essuyez après avoir fait vos besoins, lavez-vous correctement avec du savon simple. Même si c’est pour une douche ordinaire, il faut opter pour des savons simples.