Qu’est ce que le collagène ?

Collagène

Publié le : 02 juin 20227 mins de lecture

Le collagène aide la peau à devenir plus résistante et élastique. Il maintient également la santé des ongles, des os, des dents et des cheveux. Le collagène représente environ un tiers des protéines de notre corps. Il protège d’autres tissus moins résistants, rend la peau ferme et élastique, renforce les tendons et les ligaments qui attachent les muscles aux os, et soutient les organes internes. Les os et les dents sont fabriqués en ajoutant des minéraux à la matrice de collagène, et la peau est faite de collagène.

Types de collagène

Dans certains tissus, comme les organes, le collagène peut prendre la forme d’un gel. Dans d’autres, comme les tendons, le collagène se présente sous forme de fibres serrées pour assurer la solidité. Pour plus d’informations sur les bienfaits du collagène marin, consultez le site terravita.fr.

Source de collagène marin

Le collagène est un produit d’origine marine ou animale, essentiellement extrait de la peau, du cartilage et des tendons des poissons, volailles, des porcs et des bovins. Il existe un processus d’agrégation de l’eau au collagène animal, appelé hydrolyse, qui permet d’obtenir le collagène hydrolysé, une poudre blanche.

Collagène comestible

Le collagène hydrolysé est composé de 90 et de protéines, de 2 et de sels minéraux, et de 8 et d’eau. Le collagène est classé parmi les protéines et ne contient ni graisse, ni cholestérol, ni glucides. Il s’agit d’une protéine de digestion et d’assimilation faciles grâce au processus d’hydrolyse, et elle a de nombreuses indications tant dans le domaine de la santé que dans le soin de la beauté de la peau, des cheveux et des ongles.

Le corps produit du collagène

Il existe des nutriments qui aident le corps à produire du collagène. Pour cela, il est nécessaire de consommer des aliments riches en oméga-3 lysine, en vitamine A, en soufre, en lycopène et en vitamine C. La lysine est présente dans les produits laitiers, la viande, la volaille, le poisson et les fruits de mer, les œufs, les lentilles, le tofu, le quinoa et les graines de courge. Les fruits de mer fournissent des oméga-3, qui réduisent la dégradation du collagène, et ce groupe comprend également le chia, les graines de lin, les noix, les fruits à coque et les avocats. Les sources de soufre sont l’ail, les oignons, les olives, les choux de Bruxelles, les œufs, les concombres et le céleri. La vitamine A travaille avec le soufre pour produire de nouvelles fibres de collagène et d’élastine. Elle est présente dans les fruits et légumes de couleur verte, rouge, orange et jaune, comme les carottes, les patates douces, le cantaloup, la mangue, etc. Le lycopène inhibe la collagénase, une enzyme qui détruit le collagène, et est concentré dans les tomates, la pastèque, la goyave, l’acérola, les poivrons rouges et les betteraves. Enfin, vous ne pouvez pas manquer la vitamine C, qui s’associe à la lysine et à la proline pour former les blocs de collagène dans l’organisme. Elle est abondante dans les agrumes, les légumes à feuilles vert foncé, le poivron rouge, le poivron, la goyave, l’acérola, l’açai, le kiwi.

Végétariens, Lysine et Collagène

Le collagène étant présent dans les produits d’origine animale, les végétariens doivent faire très attention lors de la préparation de leurs plats afin de ne pas avoir une carence en cette protéine essentielle. Les ovolactovégétariens n’ont aucun problème pour obtenir de la lysine, car les œufs et les produits laitiers sont d’excellentes sources de cet acide aminé. Pour les végétaliens, les options sont le seitan (bœuf au gluten de blé), les protéines de soja (lait, tofu et viande de soja), les pois, les lentilles, les haricots, la levure de bière, les oléagineux, le beurre de cacahuète. Dans ce cas, il est important de consulter un spécialiste pour connaître la quantité recommandée de chaque aliment pour obtenir des niveaux adéquats de lysine.

Complément alimentaire

Comme il s’agit d’une protéine facilement digestible et assimilable, le collagène est un complément alimentaire qui présente de nombreuses indications dans le domaine de la santé. Au fil des ans, on observe une réduction progressive du collagène dans les tissus corporels, et sa qualité en pâtit également, puisqu’il devient moins élastique et moins hydraté. Les suppléments de collagène sont utilisés pour prévenir la dégradation du collagène corporel, contribuant ainsi à maintenir une peau, des tendons, des os et des ligaments plus sains.

Les avantages du collagène

Il agit en renforçant les ongles cassants et favorise une plus grande force, épaisseur, croissance et brillance des cheveux. La peau acquiert plus de tonicité, d’hydratation, et il peut y avoir une réduction de la laxité cutanée. Le collagène hydrolysé joue un rôle important dans la prévention et le traitement des douleurs articulaires, de l’arthrose et de l’ostéoporose, et a été utilisé pour minimiser l’apparition de blessures chez les personnes âgées, car il maintient les tissus articulaires plus hydratés et plus élastiques. Il est également utilisé pour prévenir les blessures chez les athlètes.

Comment consommer ?

La dose recommandée est de dix à vingt grammes par jour (1 à 2 cuillères à soupe) de collagène hydrolysé dilué dans un demi-verre de jus, de lait ou de yaourt. Préférez la poudre de collagène pure, sans ajout de colorant ni d’édulcorant. Une forme très pratique est la présentation en bonbons gommeux, contenant du collagène associé à de l’huile de coco, obtenant ainsi un double bénéfice. Les premiers effets sont constatés après deux à trois mois de consommation quotidienne. Le collagène hydrolysé est un aliment et il n’existe aucune restriction ou contre-indication, ni aucune limite de temps pour son utilisation.

Plan du site