Le Jambon Noir de Bigorre est l’un des meilleures viandes de cuisse de porc sur le marché. Il peut offrir un bon repas à cinquante personnes, et vous pourrez découvrir ou pratiquer l’art de trancher les jambons avec un couteau. Il s’agit d’un jambon exceptionnel caractérisé par son long vieillissement, son goût prononcé et son excellente composition aromatique à base de fruits secs désossés en raison de sa grande longueur. C’est une forme de domination traditionnelle. Découvrez ci-dessous les origines de ce délicieux goût !

Le noir de Bigorre : un jambon unique

Le porc noir de bigorre dispose des viandes et des graisses de qualité spéciale qui permettent la production de charcuterie. Pour satisfaire les clients, soixante éleveurs produisent plus de huit mille porcs par an. Cette propriété est appelée AOC. Aujourd’hui, les porcs noirs sont très demandés dans la gastronomie partout dans le monde. Le porc noir est l’un des plus grands murmures d’Europe. Vous pouvez l’acheter en ligne sur charcuterie-aubard.fr. Cette viande se distingue par sa couleur rouge vif. Élaboré exclusivement dans le sud-ouest de la France, le porc noir de bigorre est l’un des favoris des grands chefs d’aujourd’hui. Son goût et sa tendreté sont rares, alors dégustez-le !

Petite représentation de cet animal

Le porc noir de bigorre a des pattes minces et flexibles qui marchent avec les pattes abaissées. Idéal pour vivre sur les routes et les pentes. Sa ténacité est forte, il résiste aux grands changements climatiques et alimentaires, et il peut accumuler de la graisse dès que les nourritures sont consommées. Le porc noir de Bigorre vivant en plein air vivent principalement en petits troupeaux d’environ vingt porcs par hectare et se nourrissent d’herbe, de chênes, de champignons et de châtaignes. Leur alimentation est donc saine et variée. Dans le sud-ouest de la France, les porcs de cette race sont élevés spécifiquement pour l’alimentation. Le Porc Noir de Bigorre est une race exceptionnelle qui présente des marbrures d’un rouge très vif après plus d’un an.

L’histoire du porc gascon

Le lien entre le Porc Noir et la Bigorre est prouvé depuis le XIe siècle, lorsque des moines bénédictins coloniaux ont établi plusieurs monastères à Bigorre et ont surtout coordonné la production et la reproduction de ces animaux pour améliorer leur environnement naturel. Originaire des Pyrénées, le nombre du porc noir de bigorre a diminué à la fin des années 1980. Trop lent, trop gras, trop productif, parfait pour les standards d’élevage et de concentration. À cet égard, un groupe d’éleveurs, de bouchers et de paludiers a reconnu l’unicité des semences et a décidé de redémarrer les semences pour faire de leur terre un lieu emblématique. Aujourd’hui, c’est un produit labellisé AOP avec un cahier des charges détaillé pour l’élevage de cette espèce. Vous n’avez pas à vous soucier du bien-être de ses animaux. Les éleveurs de Porc Noir de Bigorre honorent l’élevage. C’est naturel et logique. Tous les troupeaux sont situés sur les pentes des Pyrénées centrales et se composent d’animaux de race pure qui vivent sur des pâturages naturels ouverts. Le style d’élevage forestier nourrit les porcs à base de ressources végétales naturelles telles que le foin, le chêne et les châtaignes. Trente ans plus tard, le porc noir de bigorre est reconnu comme l’un des meilleurs en France pour la persévérance des Pyrénées. 

Méthode de préparation traditionnelle

La viande est traditionnellement transformée dans la même zone agricole, profitant du climat unique du pays. La viande du porc noir de bigorre aux marbrures crémeuses est désormais très appréciée des gourmets. Pas de nitrites pour un goût totalement naturel. Les porcs sont abattus à partir de douze mois. Par conséquent, la viande peut être cuite en carcasse pendant huit à dix jours. Cela se fait en quatre étapes. Cornichon : le porc est enrobé de sel de Salies-de-Béarn pour ajouter de la saveur et de la couleur. Repos à froid : suspendre le jambon pendant dix à seize semaines pour répartir le sel uniformément et le jambon perdront son humidité. Séchage : placer le porc dans un déshydrateur sans gras à température ambiante et couvrir d’un bol du mélange de saindoux et de farine de riz. Stade final de la maturation : le jambon est placé dans un séchoir en verre pendant deux ans pour profiter des conditions de température des Pyrénées centrales, des températures élevées du Piémont, de l’air sec et de l’humidité. Cela permet d’obtenir toutes les propriétés sensorielles et d’augmenter sa modularité. Grâce à cette combinaison d’activités naturelles et humaines, vous trouverez une chair en marbre doux et légèrement poli, qui promet une fondue spéciale. Il a un goût prononcé et une quantité appropriée de sel lui permet de rester longtemps en bouche, stimulant les papilles gustatives et améliorant le goût. Avec une saveur raffinée et distinctive, le porc du sud-est un véritable héritage de sa patrie depuis des siècles.