Vous voulez acheter un échafaudage et vous pensez qu’il y a un modèle unique dont vous devez vous contenter. Détrompez-vous ! Les fabricants ont mis à la disposition de leurs clients plusieurs variantes qu’il convient de classer en 3 grandes catégories.

L’échafaude fixe

L’échafaudage fixe neuf ou d’occasion est le modèle de base. Avec sa structure immobile, il est très prisé sur les grands chantiers qui s’étendent sur de nombreuses semaines voire sur un certain nombre de mois. Il est aussi connu sous le nom d’échafaudage de pied ou de service et prend appui sur le sol de manière fixe.

Les niveaux de travail sont alors espacés d’environ 2 m de hauteur. Voilà des dimensions qui ont été mûrement réfléchies afin de permettre aux ouvriers de bouger confortablement et de manipuler leurs produits et outils quelque soit leur poids. Pour plus de sécurité, les chefs de chantier sont tenus d’installer des garde-corps pour maintenir les travailleurs en place même lorsqu’ils ont des mouvements brusques qui peuvent compromettre leur stabilité au-dessus du dispositif.

La résistance d’un échafaudage fixe d’occasion ou neuf est calculée au kilo par mètre carré. Comptez 75 kg/m2 pour les plus légers et jusqu’à 600 kg/m2 pour les modèles les plus solides. Dans cette grande catégorie, vous avez le choix entre les échafaudages modulaires et les modèles cadres.

L’échafaudage mobile

Cette classe englobe tous les modèles qui peuvent être déplacés facilement et se définit ainsi par opposition à celle des échafaudages à pied évoqués ci-dessus. Elle se décline alors sur plusieurs sous-catégories à commencer par l’échafaudage roulant d’occasion ou jamais utilisé.

Malgré ses roues qui vous aideront à suivre l’évolution des travaux en hauteur sans devoir désinstaller ou réinstaller votre dispositif, ce modèle reste toutefois suffisamment rigide pour travailler en toute sécurité. Prisé par les experts de la maintenance, il est aussi vendu sous forme d’escaliers. Vous pouvez également obtenir plus de fonctionnalités en choisissant un échafaudage pliant que vous pouvez facilement ranger en fin de journée sans risquer d’encombrer le chantier.

L’échafaudage suspendu

Monté sur une paroi verticale, il s’apparente beaucoup, par sa forme, à une console. Dans l’univers de la maintenance et de la construction, il est aussi connu sous le nom d’échafaudage volant. On le retrouve, en l’occurrence dans les travaux de ravalement de façade, de maintenance de toitures et de réparation de gouttières. Vous devez toutefois lui ajouter d’autres équipements de sécurité comme un garde-corps pour limiter les risques encourus sur un chantier.

A noter : Il faut bien vérifier ce dispositif à chaque utilisation. Il suffit d’un défaut de montage, qui risque de survenir à tout moment des travaux, pour compromettre la solidité de votre échafaudage et sa stabilité.