Le marché du travail d’aujourd’hui est très difficile et il peut sembler presque impossible d’obtenir une entrevue, que ce soit face à face ou par vidéo. Dans le domaine de l’informatique, c’est encore plus difficile dans la mesure où les métiers sont diversifiés et que la concurrence est assez rude. Il n’y a pas de doute que c’est un secteur qui recrute beaucoup, mais qui présente des obstacles de différentes sortes pour les jeunes diplômés. Si vous êtes un ingénieur ou que vous avez suivi une formation en informatique, sachez qu’il existe des moyens d’éviter certains des pièges qui se posent dans le processus de candidature et d’augmenter vos chances d’avoir un job. En effet, les cinq « astuces » ci-dessous peuvent augmenter vos chances d’avoir une entrevue avec un recruteur et d’obtenir un poste dans une entreprise.

Boostez vos compétences dans votre domaine

Ce n’est pas en sortant d’une grande école que vous êtes prêt à affronter le monde professionnel. Certains recruteurs sont exigeants concernant l’expérience qui est le véritable moteur d’un employé efficace et opérationnel pour prendre en main des responsabilités. Si vous êtes un ingénieur fraîchement diplômé, il se peut que vous manquiez de quelques bagages pour être celui ou celle qu’une entreprise cherche pour occuper un poste qu’elle vient de mettre en place. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de passer par une période de formation dans un centre de renforcement des compétences tel que village de l’emploi. En étant accompagné par un programme de consolidation de vos acquis, vous avez plus de chances de décrocher un emploi sur la première offre à laquelle vous postulez. Durant un laps de temps (entre 6 à 9 mois), vous baignez dans un environnement similaire à celui où vous vous trouverez si vous réussissez à intégrer une entreprise. C’est en quelque sorte un façonnage par lequel vous devez passer pour que vous puissiez vous adaptez facilement au poste que vous allez occuper.

Soyez concentré sur les différentes offres à votre portée

Il est tentant de couvrir un large éventail dans votre recherche d’emploi et de postuler pour n’importe quel poste qui pourrait vous convenir ou qui pourrait convenir à votre diplôme. Sur un marché du travail qui se complexifie et où la concurrence est ardue, cette approche qui possède tout de même une grande envergure peut sembler logique. Mais, postuler pour tout ce qui est en vue signifie que bon nombre des emplois auxquels vous postulez ne correspondent pas à vos qualifications. Bien sûr, vous pouvez personnaliser votre CV pour chaque emploi, ce qui se fait d’ailleurs pour dans d’autres domaines. Cependant, la dure réalité est que vous ne pouvez pas faire semblant de cette façon. Il n’y a qu’un nombre limité d’emplois pour lesquels vous êtes le candidat idéal. En ce sens, recherchez-les via les sites d’emploi ou le bouche-à-oreille et postulez dessus. À part cela, assurez-vous qu’il y en a suffisamment pour vous donner une bonne chance de décrocher un poste. Cela concentrera non seulement votre recherche sur ce que vous voulez réellement, mais aussi votre réflexion lorsque vous préparerez votre curriculum vitae et votre lettre de motivation.

Optimisez votre CV pour que le recruteur soit intéressé par votre profil

Un autre échec peut se produire lorsque vous n’intégrez pas de mots clés pertinents ou ceux ayant de la valeur pour votre recruteur dans votre CV. Plus de 90% des entreprises utilisent des machines pour filtrer les CV et 75% des CV sont rejetés, car ils ne contiennent pas certains mots clés. C’est une pratique qui peut sembler un peu extrême, mais tout est question d’efficacité lors du recrutement de masse pour plusieurs postes. Les grandes firmes sont notamment les adeptes de cette façon de faire dans le triage des curriculums vitae. Chaque CV que vous soumettez doit contenir des détails qui déclenchent une réponse positive de la part du système de test des candidats, ou du moins du recruteur si l’entreprise choisi toujours d’appliquer la méthode de recrutement classique. Ce système de tri automatique recherche des mots qui se rapportent à des compétences spécifiques dans les postes qui sont annoncés sur les sites d’offres d’emploi. Par exemple, sur un poste de programmeur, un employeur peut répertorier un logiciel de programmation spécifique dans lequel il souhaite qu’un candidat soit bien familiarisé. Si vous voyez ce logiciel requis dans les emplois pour lesquels vous postulez, c’est un indice qu’il s’agit d’un mot clé que vous devriez intégrer à votre CV. Et ne le mentionnez pas une seule fois. Ce mot clé doit apparaître en haut de votre CV dans le cadre de votre profil, ainsi que dans le corps de votre CV. Certaines entreprises sont très littérales dans ce qu’elles recherchent. Par conséquent, n’essayez pas d’être créatif ou d’utiliser des acronymes. Si vous déclarez que vous avez par exemple un MBA en plus de votre diplôme d’ingénieur ou que vous avez un CAP dans un domaine particulier, le système ne reconnaîtra pas nécessairement ces informations d’identification à moins que vous n’épeliez également ces abréviations.

Alignez votre LinkedIn à ce que vous recherchez réellement

LinkedIn peut être un atout précieux dans votre recherche d’emploi, mais uniquement s’il correspond à votre idéal de description de poste, à votre lettre de motivation et à votre CV. Si votre profil ne correspond pas, vous allez envoyer un message caché comme quoi vous recherchez juste un emploi sans trop attendre à ce qu’il soit réellement ce que vous attendiez, car le plus important est que vous travailliez. Les recruteurs sont souvent motivés à passer à l’entretien lorsqu’ils constatent dans les profils LinkedIn des candidats que ces derniers aimeraient vraiment être recrutés pour les postes qu’ils proposent. Une autre raison pour laquelle votre profil LinkedIn devrait s’aligner sur le poste, votre lettre de motivation et votre CV : les recruteurs utilisent constamment LinkedIn SEO, recherchant des mots clés qui découvrent les candidats idéaux. Si votre description LinkedIn contient des mots clés qui figuraient dans votre description de poste, votre lettre de motivation et votre curriculum vitae, vous avez plus de chances d’être embauché pour un emploi pour lequel vous êtes apte. Assurez-vous donc que votre profil LinkedIn s’aligne aux postes que vous recherchez. Pour de meilleurs résultats, ajoutez-y une photo professionnelle et des publications fortes. Un employeur potentiel prendra note de tout cela.

Améliorez votre image à travers les médias sociaux

Les réseaux sociaux peuvent faire des ravages dans votre recherche d’emploi si vos comptes Twitter, Instagram ou Facebook présentent une image inappropriée ou contradictoire de vous. Il faut savoir que de nombreuses entreprises demandent à leurs recruteurs de scruter les profils des candidats potentiels sur les réseaux sociaux. Afin de vous donner une chance, aussi infime soit-elle, de décrocher un emploi, n’hésitez à faire de votre mieux pour votre image sur les médias sociaux. N’oubliez pas que l’objectif à travers vos profils personnels sur Twitter, Instagram, Facebook ou encore LinkedIn est que votre profil professionnel (lettre de motivation, CV, profil LinkedIn et autres comptes de médias sociaux) transmette une image claire et cohérente de vous, et qui répond aux critères des entreprises pour lesquelles vous souhaitez travailler. Gardez à l’esprit que tout employeur potentiel examinera probablement tous vos médias sociaux et verra si votre image soutient vos objectifs professionnels, ce qui lui permettra d’être sûr que vous avez votre part à apporter pour sa société.