L’immobilier neuf est un secteur qui attire de plus en plus d’investisseurs. Apparemment, ce dernier procure de nombreux avantages, que ce soit au niveau financier ou fiscal. Mais pour qu’il soit vraiment rentable, il faut savoir utiliser les bonnes techniques. À titre d’exemple, vous devez bien déterminer l’endroit où il sera implanté, car l’emplacement joue un rôle majeur dans la valorisation du bien. Alors, où investir dans l’immobilier neuf ?

Le centre-ville, pour trouver facilement des exploitants

Si vous voulez avoir la garantie de trouver des exploitants à long terme, le centre-ville est l’endroit idéal pour louer ou vendre des immeubles neufs. En effet, tous les secteurs administratifs et industriels sont concentrés dans cette zone. Presque la moitié de la population réside en ville. Pourtant, la plupart d’entre elles ne possèdent pas leur propre maison. Cela signifie que la demande en termes de logement est très élevée. En investissant en centre-ville, vous aurez l’assurance d’avoir des prospects en permanence, et de percevoir des revenus régulièrement. S’ajoutant à cela, vous n’avez pas besoin d’aménager votre bien, étant donné que toutes les infrastructures sont déjà présentes à proximité (transport, boutiques, etc.).

Aujourd’hui, de nombreux promoteurs immobiliers proposent des programmes immobiliers neufs en centre-ville. Pour en trouver, vous pouvez faire appel au groupe Gambetta.

Les quartiers résidentiels ou d’affaires, pour avoir plus de profit

Bien que le centre-ville attire de nombreuses personnes, il y a également celles qui préfèrent habiter dans la périphérie pour avoir plus de quiétudes. D’ailleurs, pour bénéficier de ce calme, elles n’hésitent pas à dépenser des fortunes dans la location d’une maison. C’est pourquoi, investir dans les quartiers résidentiels reste très rentable. Le prix de location des appartements neufs dans ce genre d’endroit est souvent le double, voire le triple de ce que l’on voit en centre-ville. Pourtant, le montant de l’investissement au départ est presque le même. Vous aurez ainsi des bénéfices plus conséquents.

Investir dans les quartiers d’affaire produit aussi un rendement intéressant. Vous n’allez pas attirer des particuliers, mais plutôt des entreprises. Ces derniers vont ainsi vous procurer des revenus passifs régulièrement, et vous permettre d’acquérir un patrimoine financier important. D’ailleurs, on dénombre plusieurs programmes immobiliers neufs dans cette zone. Toutefois, il faut savoir que pour investir dans les quartiers d’affaire, vous devez posséder d’énormes fonds de départ. Si vous n’en avez pas, vous pouvez participer dans une SCPI ou faire un crowdfunding immobilier.

Les zones A bis, A ou B 1, pour bénéficier d’une défiscalisation

Depuis 2018, une loi a été mise en vigueur en France, dans le but de faciliter l’investissement dans l’immobilier neuf. Il s’agit du dispositif Pinel, établi par le Ministre du Logement. Selon ce dispositif, toute personne qui s’investisse dans l’immobilier neuf peut bénéficier d’une réduction d’impôts, allant de 12 à 21 % suivant le montant de son prix d’achat. Toutefois, il existe certaines conditions à respecter. D’un côté, l’immeuble en question doit être mis en location durant un temps déterminé, au minimum 6 ans. D’un autre côté, il doit être situé dans les zones A, A bis et B 1.

La zone A regroupe par exemple toutes les communes de l’Ile-de-France, de la côte d’Azur, de Marseille et de Montpellier. C’est là où la demande est la plus élevée et où les programmes neufs sont les plus nombreux.
Quant à la zone A Bis, elle délimite surtout les communes de Paris et de quelques périphéries. Enfin, la zone B 1 regroupe toutes les villes qui possèdent plus de 250 000 habitants. Le prix de l’immobilier y est assez couteux.

Il existe certaines zones qui ne sont pas éligibles au dispositif Pinel, comme celle de la zone C avec peu de demandes de logement. Enfin, si vous voulez bénéficier d’une défiscalisation, il est préférable d’investir dans les zones A, A 1 et B 1.